Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu: rire des clichés

Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu? est une pièce adaptée (d’un film français) par Emmanuel Reichenbach d’après le scénario de Philippe de Chauveron et Guy Laurent mise en scène par nulle autre que Denise Filiatrault.

Les Bouchard, une famille multi-etchnique

La pièce met en scène la famille Bouchard, une famille québécoise on ne peut plus traditionnelle à l’exception d’une chose. Sur quatre filles, Alain (Rémy Girard), le père et Marie (Micheline Bernard), la mère ont trois filles mariées à des hommes provenant d’ailleurs. L’une est mariée à un Juif, l’autre à un Arabe, et la dernière à un Chinois.

Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu

Us et coutumes différents d’un gendre à l’autre, la famille tente de trouver un équilibre qui respecte toutes ces cultures au grand désarroi du père qui aurait tant voulu vivre selon les valeurs judéo-chrétiennes de la société québécoise.

Tous se rassemblent après la circoncision de Salomon. S’enchaînent des quiproquos liés aux différences culturelles, deux des garçons en viennent aux coups pendant que le père en profite pour ajouter de l’huile sur le feu. Dépassée, la mère tente bien que mal de recoller les pots cassés auprès de ses gendres mais aussi de ses filles.

Après 18 mois sans s’être vu, la famille se réunit à l’occasion de Noël. Lors du réveillon, Alain invitera un de leur voisin afin de le matcher avec sa dernière fille encore célibataire. Un blanc, québécois, mais surtout catho. Le hic, c’est qu’elle est déjà amoureuse d’un autre homme; un noir de Côte d’Ivoire qu’elle avait justement l’intention de présenter à ses parents le soir de Noël. Faisant tous du small talk question d’éviter les sujets qui fâchent, les protagonistes réussissent malgré tout à s’endurer.

Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu

Arroseur arrosé, les gens au Québec voient le père Ivoirien débarquer à Montréal pour la préparation du mariage et Alain découvre un homme comme lui, raciste et refusant ce mariage. Sauf que cette fois-ci, c’est un homme noir qui s’en prend à l’homme blanc qu’il est ainsi qu’aux valeurs qu’il représente.

Une comédie qui rit des clichés ethniques

Les conversations entre les membres de cette famille venant d’horizons différents finissent toujours par aboutir sur les différences culturelles. Cela mène à des chicanes, des questions et du dédain parfois.

Humour parfois grinçant, ces clichés maintes fois (trop souvent) entendus et lus dans les médias sont soulignés en caractères gras. Plus souvent qu’autrement le public rit. Bien qu’à quelques moments après des vérités criées haut et fort, on a senti un malaise, on peut dire que le pari des auteurs est réussi: rire des différences culturelles sans choquer.

Rémy Girard est crédible dans le rôle du père raciste qui aime ses traditions québécoises, sa chemise de chasse et ses raquettes! Borné, il a beaucoup de difficulté à accepter les choix de ses filles. Jamais vulgaire, il dit ce qu’il pense que cela plaise ou non.

Micheline Bernard, quant à elle, est extraordinaire dans son rôle de mère conciliante voulant tellement en savoir plus sur les cultures de ses gendres. Ayant toujours les mots justes aux bons moments, elle vole la vedette!

Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu

Autre point intéressant, tout le monde y passe. On se moque aussi d’Alain et de ses traditions québécoises. Intelligents, les propos sont bien amenés et ils ne tombent pas dans le ridicule ou la mesquinerie. Bien qu’on y soit parfois à la frontière, il y a une ligne qu’on ne dépasse pas: la haine.

Du bon théâtre d’été

Divertissante, la pièce se prêtera bien au théâtre d’été et à la tournée québécoise qui s’amorcera dans une dizaine de villes québécoises.

Quelques questions méritent d’être posées. Quelle sera la réaction des québécois n’étant pas confrontés à la différence culturelle de manière quotidienne? Est-ce que cette pièce permettra d’ouvrir les horizons à ceux qui portent ce type de jugement? Ces québécois réussiront-ils à rire d’Alain, et par un effet de miroir d’eux-mêmes?

On verra bien…


Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu?

À Montréal, au Théâtre du Rideau vert, jusqu’au 10 juin

42 dates ailleurs au Québec


#Mazrou

Crédit photos: David Ospina

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+

author-avatar

Dynamique, rayonnant, joyeux, curieux, passionné par les gens, j’adore faire la fête! Foodie invétéré, je cuisine mais je mange (très) souvent à l’extérieur. Je vous garantis du contenu original qui vous donnera le goût de découvrir ce qui se passe autour de vous! Diplômé en gestion des ressources humaines, je suis passionné par les relations publiques et la communication. Les gens, c’est la vie, c’est nos histoires et ils façonnent nos souvenirs. Nous n’avons qu’une vie à vivre alors profitons-en au maximum!